Inventaire du CNC :LTC Patrimoine part à la chasse aux trésors et entreprend l’inventaire physique de plus de 160 000 bobines présentes au sein de son stock

Depuis le début du mois de Mars, LTC Patrimoine, filiale du Groupe Archive TV, débute l’inventaire physique de 160 000 bobines de films documentaires, institutionnels et de fictions françaises stockées dans ses locaux. Réalisé avec le soutien du CNC sur une période de quatre ans, cet inventaire permettra aux ayant droits de découvrir avec précision l’étendue et l’état de leurs patrimoine. 30 palettes de bobines seront sorties du stock LTC Patrimoine chaque semaine soit près de 42 000 bobines par an.

Entrepris en 2011, l’inventaire national du CNC est la première action de ce type à être réalisée pour le cinéma sonore français. Cet inventaire permettra au CNC de lancer un vaste plan de restauration et de numérisation d’œuvres cinématographiques. L’organisme entend également accompagner le développement de l’offre légale de films sur Internet et donner aux ayant droits l’occasion de valoriser leur patrimoine sur les réseaux numériques.

Depuis le mois de Mars 2013, LTC Patrimoine a engagé cet inventaire au sein de son stock. Négatifs, internégatifs, interpositifs, contretypes, marrons, 160 000 bobines, matériel de tirage de films sont concernées. Cet inventaire couvrira une expertise technique incluant la vérification de l’acidité des éléments, la détection de champignons sur les supports, l’identification de perforations arrachées, la vérification et reconditionnement des contenants si nécessaire.

Il comprendra également la saisie de l’ensemble des informations documentaires et techniques : titre de l’œuvre, sous-titre et autres titres, réalisateur, sociétés de production, date de fabrication des éléments, métrage, nombre de matériels, format, nature de la pellicule, état des collures et des perforations. Des équipes supplémentaires ont été recrutées par LTC Patrimoine pour réaliser cette mission.

« C’est une chance extraordinaire pour les ayant droits avec lesquels nous collaborons de pouvoir bénéficier de cet inventaire. En effet, ceux-ci vont rapidement accéder à des informations précises sur les éléments qui les concernent. En temps normal, de nombreux ayant droits n’auraient pu se permettre un tel inventaire. En effet, les coûts liés à une opération de ce type sont élevés et ils ne sont pas toujours envisageables pour de petites structures, » explique Priscille Mahé, Directrice Commerciale de LTC Patrimoine. « Nous entendons également redécouvrir des pépites de l’histoire cinématographique nationale. Notre fonds regroupe des œuvres incontournables qui ont été stockées et produites depuis plus de 70 ans. Un nombre important de trésors se trouve cachés au sein de nos locaux. Nous espérons ainsi contribuer à la mission première de cet inventaire : redonner une seconde vie au patrimoine des ayant droits, » précise Priscille Mahé.